dimanche 16 mars 2008

strip sur mémé



Dès l'arrivée de ma grand mère (Jeanne) malade dans la maison familiale, notre quotidien s'est vu chamboulé. Les médecins avaient pronostiqué une altération de son état général et mon frère et moi, on se voyaient déjà auxiliaires de vie. Mamie était atteinte d'alzheimer et les oublis de sa petite tête étaient parfois source de stress pour maman. De mon côté, loin d'être expansive, je refoulais cette situation et m'enfonçais un peu plus dans l'illusion d'une probable guérison. Mémé allait mourir et il fallait que je fasse quelque chose. Maleureusement, mes mains n'avaient aucun talent médical et ma maladresse m'empêchait une quelconque aide physique.

Etudiante, à ce moment là, je décida de créer une série de strips sur Jeanne. Je la mettais en scène, dans un contexte ordinaire. J'illustrais ses oublis, ses déficiences bref sa maladie. Ces anecdotes humoristiques et absurdes dédramatisaient mon quotidien et sûrement ma conscience. J'ai ensuite présenté ce projet en fin d'année pour mon oral car après avoir réalisé ces strips, j'ai aussi fait un CDrom sur les différentes générations féminines. Mamie est décédé un mois plus tard, sans avoir vu une seule de mes histoires (pourtant, elle aurait rit...). C'était la première fois que ma main illustrait mon âme, mon angoisse perpétuelle d'un manque. Je m'étais confiée à une simple feuille de papier et quelque fois je regrette de ne pas avoir pris le temps de dire à ma grand mère: "Au revoir Jeanne".

2 commentaires:

Marie-Laetitia a dit…

J'aime beaucoup. Il y a du Brétécher aussi là, et là. Tu nous mets l'eau à la bouche, on en veut encore !!

Kiki a dit…

Tu sais, je crois que c'est une chance qu'ont les artistes de pouvoir exprimer les émotions très dures que provoquent cette maladie chez un proche et le sentiment d'impuissance que l'on ressent, en prenant une feuille de papier pour "illustrer leur âme" comme tu dis si joliment... Je suis en train d'écrire un texte sur ma grand-mère, sa maladie, les souvenirs envolés et ça m'aide beaucoup à supporter cette situation. C'est un bel hommage à Jeanne et, oui, je suis sûre que ça l'aurait fait rire!